Week end reposant quoique pas très actif, du coup. J'ai beaucoup lu, et ça ne me réussit pas toujours. 
Qu'est_ce que c'est sur de tenir un blog ! Dois-je le fermer ?

Non, je résiste, quitte à plus rarement poster mais mieux. 
Mon travail provoque en moi une frustration énorme. Je n'aime pas en aprler,c ar je me considère comme une privilégiée. D'avoir un travail.

Mais je sens poindre au fond de moi une révolte. Oui. Il s'agit de moi. Pourtant révoltée ça n'est pas mon style.

Je cherche cette révolte.

Je veux travailler. Je trouve même pas mal de travailler dur. Je suis prête à m'investir dans le boulot car je pense vraiment que c'est une bonne chose d'aimer son travail au point de se confondre avec lui. Si on aime son travail, on ne "travaille" pas : on se fait plaisir. On a ainsi une vie plus agréable.

mais alors que je ne demande qu'à sombrer, qu'à me laisser emporter dans la plaisir de mon travail, j'en suis empêchée par mes collègues. Et surtout mes chefs. Leurs attitudes, leurs remarques sont blessantes. Pas toujours, mais parfois.

Je dois tellement "ne pas être moi même" que progressivement j'en suis choquée. Je veux bien me dévouer, mais ça vire à la névrose : je dois m'empêcher d'être moi, m'étouffer moi même pour être conveanble au travail, et ça me pose un problème.


Il est 21h06, je sors du boulot et la journée s'est plutôt bien passée !

Je me sens mieux qu'hier. Les choses sont plus claires pour moi, il faut absolument que j'apporte des solutions dans mon job ! J'en avais marre de me limiter à ce que l'on me demandait de faire, et justement on me demande d'en faire plus, chouette. Mais faut que ça soit bien pris, pertinent, tout ça.

En tout cas, faut y aller.
Il faut maintenir la peau à un pH acide pour à la fois à la protéger des micro-organismes et l'aider à réguler une éventuelle pathologie. Or , les pH des savons et de certains cosmétiques sont basiques! Ce qui d'une part casse cette protection naturelle, et d'autre part peut favoriser certaines maladies de peau.
Ainsi, veiller à garder un pH bas dans ses cosmétiques aide la peau à se rééquilibrer. Ce n'est pas non plus ça qui va faire disparaître tous les problèmes cutanés, mais ça peut au moins les limiter.
Aujourd'hui, dimanche, veille d'une semaine de contrôle. les faire travailler.. tout un boulot !
A l'heure du thé
J'ai toujours aimé... me souvenir et me détendre.

En mangeant de délicieux petits pains.
Toutes ces révolutions, c'est incroyable... je suis fascinée.
je suis allée à la salle de sport et c'est super, ça m'a fait un bien fou. J'ai adoré, autant dire. Il faut que je garde le rythme. Je m'en veux de ne pas tenir très longtemps, d'arrêter recommencer sans arrêt...

Courage !
C'est une blogueuse que je n'aime pas.

A dire vrai, j'ai commencé par la trouver amusante et sympathique, et je crois qu'elle l'était.Elle postait des recettes, des témoignages amusants, des récits de vacances ou derencontres avec d'autres blogueuses.

Nous avons échangé trois fois à cette époque.

Etdepuis un déménagement dans un endroit où elle ne connait personne elle a changé ; elle est devenue geignarde et grandiloquente. L'écosystème des blogs fait qu'à chacun de ses posts pleurnichards on vient parler en comm de sa formidable sensibilité. Plus elle gémit, plus on la croit sensible. Je finis même par me deamnder si les larmes et le mal être ne sont pas une sorte de garantie de sens moral. Bloggesquement parlant, serrer les dents et assurer (comme la fille aux craies qui rigolait de tout sur son blog et est morte sans en avoir rien dit à personne - ou quasi), çane rend pas. Ou alors, comme la fille aux craies, seulement quand one st mort. Mais quand on continue à vivre, tout le monde trouve ça normal. Alors que les chichis, les mièvreries, l'expression de sa "révolte", ça, ça passe.


Et ça m'agace...

parce que la dame aux camélias dont je parle,plus elle geint, plus on la dit sensible, plus on la félicite, alors c'est le cercle vicieux, elle continue. Elle est donc de plus en plus dans la grandiloquence. Son petit défaut devient insupportable.

Et pourtant je viens la lire.... je viens lire ces posts agaçants, en regrettant l'époque où ils étaient plus sobres. Je pense aussi qu'elle est malheureuse, Elle s'ennuie. Je voudrais l'encourager à ne pas se laisser aller, mais je ne sais comment faire.